Derniers commentaires

Bonjour je recherche des victimes du ...

08/08/2018 @ 09:02:52
par Lemont


J'ai été hospitalisé 1 an et ...

29/04/2010 @ 20:07:48
par garcia


J'ai signé la pétition, et mes ...

06/04/2010 @ 23:13:40
par anonyme


je suis très concernée par ...

22/03/2010 @ 16:40:14
par lauprêtre


Salut!Je naime pas beaucoup to blog ...

21/03/2010 @ 12:56:53
par Clemence


Calendrier

Septembre 2018
LunMarMerJeuVenSamDim
 << < > >>
     12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930

Annonce

Qui est en ligne?

Membre: 0
Visiteur: 1

rss Syndication

Liens

Jul202015

06:57:04

procès contre les antipsychotiques atypiques

Etat des procès -- Les antipsychotiques atypiques
Abilify, Geodon, Risperdal, Seroquel, Zyprexa
Le TMAP Médicaments (Texas Medication Algorithm Project)
TMAP et TeenScreen (vidéo ici, Pétition ici)
Approuvé par le Nouvelle «liberté» de la Commission sur la santé mentale
Indéfini États
Lilly a reçu des demandes d'enquête civile ou citations à comparaître des procureurs généraux d'un certain nombre d'Etats. La plupart de ces demandes font maintenant partie d'un effort de plusieurs états d'enquête est coordonnée par un comité exécutif de procureurs généraux. Lilly dit qu'ils sont conscients de 26 Etats participent à cet effort commun et ils prévoient que les États supplémentaires se joindront à l'enquête. Les procureurs généraux sont la recherche d'un large éventail de Zyprexa documents, y compris des documents relatifs aux ventes, du marketing et des pratiques de promotion, et la rémunération des prestataires de soins de santé. SEC dépôt

Alaska
État de l'Alaska v. Lilly
Action civile pour les dommages et les sanctions découlant de la commercialisation et la vente des médicaments sur ordonnance Zyprexa Article Plainte Description de la réclamation
Réglée, 15 millions de dollars 26 Mars 2008

Arkansas
L'Arkansas est la planification d'une action en justice contre Eli Lilly, Janssen Pharmaceutica et Astra Zeneca pour "marketing abusive et illégale» de médicaments anti-psychotiques. Les médicaments en question sont le Zyprexa, le Risperdal et Seroquel. Le programme Medicaid de l'Arkansas a dépensé 200 millions de dollars sur ces médicaments au cours des huit dernières années et, en vertu du droit fraude Arkansas Medicaid, l'État pourrait recueillir trois fois plus. Article

Les compagnies pharmaceutiques incorrectement commercialisé un médicament anti-psychotiques, Arkansas Procureur général Dustin McDaniel réclamé mardi comme il a demandé à un juge d'État pour forcer les entreprises à rembourser des millions déboursé par le programme Medicaid de l'État pour des prescriptions inutiles. McDaniel a intenté un procès à Pulaski County Circuit Court contre Janssen Pharmaceutica Inc, Janssen LP et Johnson & Johnson Inc (JNJ). Dans le dépôt, McDaniel indiqué que les sociétés "se livre à une démarche directe, illégale, d'un programme national de promotion de l'utilisation du Risperdal pour les usages non médicalement nécessaires». Article Lawsuit

Arkansas Procureur général Dustin McDaniel porté plainte mardi contre le fabricant de médicaments d'AstraZeneca revendiquant la compagnie encourageait les médecins à prescrire un médicament dangereux pour les enfants et les personnes âgées pour des usages au-delà de son approbation du gouvernement fédéral, nuire aux patients et coûtant des millions état de dollars. Le procès intenté à Pulaski County Circuit Court revendications basée à Londres, AstraZeneca PLC, et quatre de ses sociétés affiliées aux États-Unis et à l'étranger induit en erreur les médecins et le public pour augmenter les ventes du médicament antipsychotique Seroquel, même si l'entreprise connaissait des gens prenant étaient à risque de blessure, la maladie et la maladie. Article

Californie
Johnson & Johnson, Janssen unité a reçu une citation à comparaître du bureau du procureur général de Californie sur les ventes et la commercialisation de Risperdal. La citation à comparaître a demandé des documents sur «les ventes et le marketing et les effets secondaires" de la drogue, ainsi que sur "les interactions avec les fonctionnaires de l'Etat" dans Medicaid. Article

En Septembre 2006, Lilly a obtenu une citation à comparaître du bureau du procureur général de Californie visant à la production de documents relatifs à leurs efforts pour obtenir et conserver son statut de Zyprexa sur formulaire de la Californie, de marketing et de promotion à l'égard de ZyprexaEt la rémunération des prestataires de soins de santé. SEC Filing

Eli Lilly & Co., AstraZeneca PLC et Bristol-Myers Squibb Co., a révélé qu'ils avaient reçu des assignations à comparaître du bureau du procureur général de Californie à révéler des informations au sujet de leur prescription des médicaments anti-psychotiques. Les demandes d'assignation de commercialisation des pratiques et du statut sur la liste des assurances de Californie de «drogues de prédilection. (Zyprexa, Seroquel, Abilify) Article

Un porte-parole de Pfizer a confirmé que la société a reçu une citation à comparaître le 8 septembre 2006 du bureau du procureur général concernant la Californie Geodon. La société est «coopérer pleinement», a déclaré le porte-parole, qui a refusé d'élaborer. Article

Connecticut
État du Connecticut c. Lilly
Le Connecticut est de rejoindre au moins neuf autres États poursuivent fabricant de médicaments Eli Lilly and Co. sur le médicament antipsychotique Zyprexa. Le procureur général Richard Blumenthal dit poursuite du Connecticut cherche à récupérer plus de 190 millions de dollars que le programme d'aide médicale de l'Etat consacré à la Zyprexa à plus d'une décennie. La poursuite accuse d'Indianapolis Eli Lilly de l'exécution d'une campagne de commercialisation illégale de promouvoir Zyprexa non approuvés pour les utilisations hors-étiquette, y compris le traitement des enfants. Communiqué de presse Plainte

Floride
En Juin 2005, Lilly a obtenu une citation à comparaître du bureau du Procureur général, Medicaid Fraud Control Unit, de l'État de Floride, qui demande la production de documents relatifs aux ventes de Zyprexa et leurs pratiques de marketing et de promotion à l'égard de Zyprexa. SEC Filing

L'Etat soutient BMS sciemment et volontairement offert et payé une rémunération illégale dans la forme de frais de dossier de consultation aux médecins pour les inciter à prescrire Abilify. L'Etat soutient que la promotion de BMS Abilify pour un usage pédiatrique et à traiter la démence psychose liée violé la Food, Drug, and Cosmetic Act (la «FDCA»), 21 USC ~ § § 331 (a) et (d). En outre, l'État fait valoir que, pendant la période pertinente, ces utilisations de Abilify ne sont pas médicalement acceptés indications, telles que définies par 42 USC § 1396r-8 (k) (6) (utilisations approuvées en vertu de la FDCA ou inclus dans ou approuvés pour l'inclusion dans des recueils médicament couvert), et que certains programmes Medicaid Etat ne couvre pas Abilify dispensé pour ces utilisations. En outre, l'État fait valoir que, durant cette période, BMS sciemment causé fausses et / ou les demandes frauduleuses qui sera soumis à son programme Medicaid pour Abilify pour un usage pédiatrique et de démence. Settlement

Idaho
Idaho a rejoint le défilé des Etats Eli Lilly poursuit par-dessus la compagnie pharmaceutique de vente de drogue, un médicament antipsychotique appelé Zyprexa. Idaho dit Zyprexa is a costly drug that has been improperly marketed, sickening Idaho patients and taking a financial bite from the state's Medicaid health insurance program for low-income and disabled people. La poursuite soutient l'Idaho Eli Lilly Zyprexa commercialisé illégalement pour "off-label" usages non approuvés par la FDA. Article

Illinois
Le bureau du procureur général de l'Illinois a exigé que Eli Lilly main sur des documents concernant la commercialisation des Zyprexa Article

Louisiane
État de la Louisiane c. Janssen
A plusieurs millions de dollars poursuite civile contre Janssen Pharmaceutical allègue des pratiques commerciales déloyales et les violations des lois de protection des consommateurs. La poursuite réclame des dommages pour l'augmentation des frais médicaux dus à des effets secondaires subies et pour l'augmentation des charges de Medicaid en raison d'argumentaires de vente trompeuses. La plainte a été déposée en relation avec la production et la commercialisation de la drogue Risperdal.Article

État de la Louisiane c. Eli Lilly, Brie Lablanc, Roger Parikh et Gerald Cahee, (forces de ventes pour Lilly en Louisiane)
Sur les renseignements et les convictions, malgré le fait que Zyprexa n'a pas été testé ou approuvé par la Food and Drug Administration (FDA) pour un usage pédiatrique, Eli Lilly Zyprexa commercialisés, un puissant anti-drogue psychotique, pour une utilisation avec des enfants. À la suite de celle-ci, beaucoup d'enfants résidant dans l'État de la Louisiane ont souffert de blessures liées au Zyprexa et des maladies comme le diabète, la pancréatite et des convulsions. Article Plainte


Minnesota
Minnesota a rejoint une longue lignée d'Etats visant à disputer l'argent de Eli Lilly and Co. avec un procès sur le premier vendeur laboratoire pharmaceutique, les anti-psychotiques Zyprexa. Le bureau du procureur de l'État a déposé une plainte devant un tribunal fédéral la semaine dernière, faisant écho à d'autres poursuites, revendications de dire que Lilly a minimisé les effets secondaires du médicament et de commercialisation pour des utilisations non approuvées par les régulateurs fédéraux. Article

Mississippi
Etat du Mississippi c. Lilly
Mississippi est devenu le cinquième Etat à poursuivre en justice le fabricant de médicaments d'Indianapolis sur son antipsychotique Zyprexa. Procureur général du Mississippi, Jim Hood, a accusé promu Lilly Zyprexa pour des usages non approuvés, y compris pour les enfants. La poursuite par Hood demande le remboursement de Lilly depuis plus de 100 millions de dollars que l'état le programme Medicaid pour les pauvres a payé pour le médicament, ainsi que le remboursement pour le diabète de blessures liées au médicament a causé certains utilisateurs Medicaid. Article Plainte


Montana
Etat de Montana c. Lilly
Eli Lilly & Co., a été poursuivi en justice par l'État du Montana créances sur la société frauduleusement commercialisé son médicament antipsychotique Zyprexa pour des usages non approuvés et redevable à l'Etat pour les frais d'ordonnance et des dommages pour les patients. Lilly aurait donné des ristournes à des médecins et mal promu le médicament aux foyers de soins comme un sédatif, Montana procureur général, M. Mike McGrath dit dans une plainte déposée en Mars 7 mai 2007 dans un tribunal d'État à Helena. Il a affirmé Lilly, le plus grand fabricant mondial de médicaments psychiatriques, achetée un directeur des ventes `` mécontents''pour l'empêcher de divulguer ses pratiques de commercialisation. Article Plainte


Etat de Montana c. Janssen & AstraZeneca
Le procureur général, M. Mike McGrath a poursuivi deux sociétés nationales de produits pharmaceutiques et les a accusés de fabrication de certains médicaments d'ordonnance qui étaient «dans un état défectueux et déraisonnablement dangereux". McGrath a déposé la plainte au tribunal de district d'Etat à Helena mercredi contre Janssen Pharmaceutica Inc et AstraZeneca Pharmaceuticals LP plus leurs médicaments d'ordonnance Risperdal et Seroquel, Respectivement. Ces médicaments étaient destinés à traiter la schizophrénie adulte et le traitement à court terme de la manie aiguë associée au trouble bipolaire. Il a accusé les deux sociétés "se sont engagés dans la commercialisation fausse et mensongère, la publicité et les campagnes de ventes pour promouvoir ces médicaments pour les non-indication médicale utilise." McGrath a indiqué que les sociétés «avec succès trompé les médecins, les citoyens-utilisateurs et autres dans la communauté médicale" A propos de l'innocuité de ces médicaments par rapport à d'autres médicaments antipsychotiques, afin de se tailler une plus grande part du marché. Cette promotion fausse de ces deux médicaments antipsychotiques atypiques ont conduit à une certaine Montaniens qui «se heurtent à de graves blessures, les maladies, les maladies ou la mort", a déclaré McGrath. Il a dit que les deux sociétés illégalement commercialisation et la promotion Risperdal et Seroquel pour des usages non approuvés par la US Food and Drug Administration, y compris le traitement de la démence, troubles du sommeil, la dépression, le trouble déficitaire de l'attention, autisme, dépression, troubles de l'humeur et autres. Article

Nouveau-Mexique
Etat du Nouveau Mexique c. Lilly
Demandeur cherche à recouvrer les coûts de l'olanzapine (Zyprexa) Induit diabète et les maladies liées à l'Etat du Nouveau Mexique. Plainte


Etat du Nouveau Mexique c. Janssen
Selon la poursuite: Janssen a obtenu l'aval de la FDA pour commercialiser Risperdal comprimés oraux pour le traitement de la schizophrénie en 1993 et pour les variations pour traiter le trouble bipolaire en 2003. Mais le médicament a montré une propension à ses utilisateurs de prendre du poids, ont des troubles de circulation et autres problèmes de santé, y compris le diabète. Depuis son lancement, l'auteur a «engagé dans des déclarations frauduleuses généralisée et de conduite, et à la commercialisation généralisée fausse et mensongère, la publicité et de promotion." Le fabricant a omis de mettre en garde et induit en erreur les médecins, les consommateurs et l'Etat de ses effets indésirables. Article


Ohio
Ohio n'a pas poursuivi directement, mais a joint les revendications - pour 7,5 millions de dollars à ce jour - à des poursuites judiciaires impliquant 1100 Ohio bénéficiaires de Medicaid. (Zyprexa) Article

Oregon
Oregon Procureur général Hardy Myers cherche à déterminer si Eli Lilly illégalement favorisé l'utilisation des Zyprexa qui n'ont pas été approuvés par la US Food and Drug Administration. Article

Pennsylvanie
Commonwealth of Pennsylvania c. Lilly, AstraZeneca, Janssen
Eli Lilly & Co., AstraZeneca Pharmaceuticals et Johnson & Johnson ont été poursuivis en justice en Pennsylvanie revendique plus ils frauduleusement commercialisés antipsychotiques et doit à l'État pour les frais d'ordonnance et des dommages pour les patients. Lilly, basé à Indianapolis, cacha les risques et exagéré les bénéfices de son médicament antipsychotique Zyprexa tandis que les médecins persuader de le prescrire pour des utilisations non approuvées, l'Etat dit. Basée à Londres, AstraZeneca PLC filiale américaine a fait de même pour son médicament Seroquel et Janssen Johnson & Johnson Pharmaceutical unité pour Risperdal, Pennsylvania revendiquée dans un 26 février 2007 plainte. Article Plainte


Caroline du Sud
State of South Carolina v. Janssen
Johnson & Johnson, premier fabricant mondial de produits de soins de santé, a été poursuivi par l'État de Caroline du Sud revendique plus de la compagnie Janssen LP unité frauduleusement commercialisé le médicament antipsychotique Risperdal. Les sociétés de promotion du médicament pour des usages non approuvés, contrairement à l'US Food and Drug Administration Regulations, et caché le risque de diabète et d'autres effets secondaires, l'Etat a déclaré dans sa plainte. Article Plainte


State of South Carolina v. AstraZeneca
Ceci est une action par le demandeur en dommages-intérêts pour dommages corporels et dommages subis à la suite de l'industrie pharmaceutique produit défectueux et dangereux Seroquel, Qui a été fabriqué, commercialisé, distribué et / ou vendus par la défenderesse AstraZeneca Plainte


State of South Carolina v. Eli Lilly
L'Etat a découvert que la défenderesse s'est engagée dans un parcours long et délibérée par des fautes professionnelles et de fausse déclaration ... L'échec du défendeur à fournir un avertissement adéquat sur les risques d'utilisation Zyprexa a compromis la santé et du bien-être des citoyens de la Caroline du Sud Plainte


Texas
État du Texas et Allen Jones c. Janssen
Le procureur général du Texas affirme TMAP n'était qu'une partie d'un plan marketing très élaboré pour augmenter les ventes de médicaments psychotropes. Le procureur général de l'Etat du Texas a rejoint une poursuite de ce dénonciateur Décembre dernières accusant l'industrie pharmaceutique et les biens de consommation géant Johnson & Johnson inc. d'exagérer les avantages et minimiser les effets indésirables connus liés à sa deuxième génération antipsychotiques Risperdal (risperidone), commercialisé par la filiale Janssen LP Article Plainte


Utah
État de l'Utah c. Lilly
Avant de vendre son produit Zyprexa, Lilly savait qu'il existait un risque de Zyprexa patients en développant des conditions de santé graves et préjudiciables, y compris, mais sans s'y limiter, l'hyperglycémie (taux dangereusement élevés de glucose dans le sang), le gain de poids aiguë, l'exacerbation d'un diabète et la pancréatite. En outre, Lilly était au courant des études internes reliant Zyprexa à ces conditions, pas encore réussi à mettre en garde les États-Unis Food and Drug Administration, l'Etat, les médecins et les consommateurs ... à la suite de la commercialisation inappropriée de Zyprexa pour les usages non, l'Etat de l'Utah a versé des millions de dollars pour des doses inappropriées et médicalement inutile de Zyprexa induite par le diabète et les maladies liées au diabète. L'état de l'Utah demande une indemnité pour des dommages liés au Zyprexa-des dépenses passées, présentes et futures médicaux pour les bénéficiaires du programme Medicaid de l'Utah, le coût de toutes les ordonnances Zyprexa versée par l'État, triples dommages-intérêts à titre de pénalité civile et d'une Peine supplémentaire ne dépassant pas 10.000 dollars pour chaque ordonnance qui n'était pas médicalement nécessaire. Article Plainte


Vermont
Le procureur général de l'Illinois Lisa Madigan a accru la pression sur le géant pharmaceutique Eli Lilly. Avocats à la Division de la protection des consommateurs du bureau du procureur général de l'Illinois, la semaine dernière a exigé que les responsables de l'entreprise remettre les documents concernant la commercialisation des Zyprexa, Lilly blockbuster de drogues de santé mentale. Leurs homologues dans le bureau de l'AG du Vermont se sont joints à l'action. Article

Virginie-Occidentale
Etat de West Virginia c. Lilly
West Virginia Procureur général Darrell McGraw poursuivi Eli Lilly en Février 2006, affirmant que Zyprexa lésés West Virginia citoyens. Costume McGraw a revendiqué les ventes Eli Lilly Zyprexa bénéficié au détriment du programme Medicaid West Virginia. McGraw a coûté la vente ne serait pas survenu si Eli Lilly avait divulgué son risque à des prestataires médicaux. Il écrit: «L'argent versé par l'État n'aurait pas été payée à Eli Lilly, sauf pour sa conduite frauduleuse". Il a demandé à trois fois le montant du trop-payés. Article Plainte


États-Unis
Janvier 2004, le Bureau de l'Inspecteur général pour l'Office of Personnel Management a demandé J & J pour les documents liés aux paiements versés aux médecins dans le cadre de ventes, le marketing et les essais cliniques pour Risperdal. Article

3 novembre 2005 Eli Lilly a signalé à la Securities and Exchange Commission que le bureau du procureur dans le Massachusetts assigné la société, en cherchant des documents sur la relation d'affaires de Lilly avec une pharmacie sans nom soins à long terme liés à certains des médicaments de l'entreprise, y compris les médicaments antipsychotiques Zyprexa. Article

Novembre 2005 J & J's unité Janssen a reçu une citation à comparaître du bureau du procureur des États-Unis à Philadelphie la recherche d'informations sur le marketing et les effets secondaires indésirables des Risperdal, Selon un 2006 Octobre dépôt réglementaire.Article

21 décembre 2006, Bristol-Myers Squibb a fait savoir qu'il est parvenu à un accord de principe à payer 499 millions de dollars pour régler une enquête fédérale sur les ventes illégales et les activités de marketing de la fin des années 1990 jusqu'en 2005. Le bureau du procureur des États-Unis à Boston, qui a d'abord cité les documents de Bristol-Myers à la question en 2003, a refusé de confirmer cette annonce, affirmant qu'il n'a fait aucun commentaire sur les négociations, sauf si un règlement définitif a été signé. Jeff Macdonald, un porte-parole de l'entreprise, a confirmé les précédents rapports que l'on produit en cause était le médicament antipsychotique Abilify. Article

1 mars 2007 Député Henry A. Waxman, président de la commission de contrôle et de gouvernement, a demandé des informations pertinentes pour Seroquel d'AstraZeneca: "Des allégations ont été soulevées qu'AstraZeneca inappropriée commercialisés Seroquel». Subpoena

1 mars 2007 Député Henry A. Waxman, président de la commission de contrôle et de gouvernement, a demandé des informations pertinentes pour Zyprexa de Eli Lilly: "Des allégations ont été soulevées qui Eli Lilly induit en erreur les médecins et les promus de façon inappropriée des emplois non homologués de Zyprexa" Subpoena

12 mars 2007 Johnson & Johnson a dit qu'il avait reçu des assignations des avocats des États-Unis à Philadelphie, Boston et San Francisco sur les allégations de l'entreprise commercialise de médicament contre la schizophrénie Risperdal pour des usages non approuvés.Article


NAMI place dans l'économie

Local 28 Sheet Metal Workers c. Lilly
Lilly a également utilisé une organisation sans but lucratif comme façade pour atteindre ses propres objectifs de part de marché croissante pour antipsychotiques atypiques. Financement de Lilly et un partenariat avec le National Alliance for the Mentally Ill
(NAMI) dans la fin des années 1990 et début des années 2000 a été conçu pour accomplir à travers un organisme sans but lucratif ce qu'elle ne pouvait par lui-même: donner l'apparence d'une analyse indépendante et un mouvement populaire en encourageant l'utilisation des antipsychotiques atypiques par l'Etat et les assureurs privés. Le régime a fonctionné et Lilly certainement bénéficié de ses dons importants à Nami. Zyprexa a été le premier antipsychotique dans le monde en 2000, recueillant près de 40% du marché des antipsychotiques mondiale. Un an plus tard, Zyperexa était le sixième rang de vente des produits pharmaceutiques dans le monde, avec 3,2 milliards de dollars en ventes. Plainte


TUAC section locale 1776 c. Lilly
Lilly a été le principal contributeur parmi les fabricants de produits pharmaceutiques à NAMI, donnant à l'organisation d'environ 2,87 millions de dollars entre 1996 et 1999. Lilly «dons» NAMI ne se limitaient pas à l'argent. En 1999, Mother Jones Magazine a rapporté que Lilly exécutif Jerry Radke a été «prêté» à NAMI comme un exécutif. Également en 1999, Bob Postlethwait, un cadre Lilly (et TeenScreen conseiller)
qui a dirigé le groupe qui a produit et commercialisé Zyprexa assistée NAMI Indiana en assurer le financement du gouvernement pour un directeur exécutif. Lilly a également fourni un financement pour une variété de brochures et de programmes produits par NAMI insister sur l'utilisation des antipsychotiques atypiques. Un de ces Lilly-brochure financée - "Comprendre la schizophrénie" - produit par NAMI pour les patients et les familles de schizophrènes minimiser les effets secondaires de antipsychotiques atypiques tels que le Zyprexa. Une autre raison - de 2001 «L'accès à des médicaments efficaces" brochure éditée par NAMI Nationale pour les législateurs et payé par Lilly - établit un schéma directeur pour le lobbying à l'échelle nationale NAMI des gouvernements des Etats de réduire ou d'éliminer toute limitation des versements pour les antipsychotiques atypiques, encore une fois minimisation des effets secondaires de ces médicaments. L'utilisation de fonds de Lilly et d'autres sociétés pharmaceutiques, Nami - tant les états différents au niveau association et l'organisation nationale - a effectivement fait pression sur les gouvernements des États fédéral et d'augmenter les dépenses des médicaments antipsychotiques atypiques et à réduire les restrictions sur l'accès à ces produits pharmaceutiques, protégeant ainsi les produits pharmaceutiques profits de l'industrie à travers le couvert d'une défense indépendante de la base,. Par exemple, entre 1998 et 2000, Lilly a donné NAMI l'État de Washington $ 91,000. Pendant ce temps, NAMI l'État de Washington, dans un effort dirigé par Brad NAMI lobbyiste Boswell, fait pression sur la législature de l'État pour 1 million de dollars spécifiquement pour les médicaments antipsychotiques atypiques. Brad Boswell était Lilly's Washington lobbyiste Etat, juste avant son affectation auprès NAMI État de Washington. NAMI aussi rejoint une poursuite engagée par le Pharmaceutical Research and Manufacturers of America (PhRMA) contre l'Etat du Michigan en vue d'accroître l'accès des médecins aux produits pharmaceutiques coût plus élevé - y compris les antipsychotiques atypiques - en vertu du programme Medicaid de l'État. Recours collectif


Sergents Benevolent Association Health and Welfare Fund c. Eli Lilly
Le Département américain de la Santé et des Services humanitaires Bureau de l'inspecteur général a publié un rapport en 2002, avertissant que chaleureux des relations financières entre les groupes de défense des non-lucratif et les sociétés pharmaceutiques - comme celle qui existe entre NAMI et Lilly - qui débouchent sur la génération de revenus pour les compagnies pharmaceutiques pourraient être considérées comme illégales en vertu de la loi fédérale anti-rebond. Plainte

Admin · 1235 vues · Laisser un commentaire

Lien permanent vers l'article complet

http://neuroleptique.sosblog.fr/victimes-b1/proces-contre-les-antipsychotiques-atypiques-b1-p141.htm

Commentaires

Cet article n'a pas de Commentaire pour le moment...


Laisser un commentaire

Statut des nouveaux commentaires: Publié





Votre URL sera affichée.


Veuillez entrer le code contenu dans les images


Texte du commentaire

Options
   (Sauver le nom, l'email et l'url dans des cookies.)