Derniers commentaires

J'ai été hospitalisé 1 an et ...

29/04/2010 @ 20:07:48
par garcia


J'ai signé la pétition, et mes ...

06/04/2010 @ 23:13:40
par anonyme


je suis très concernée par ...

22/03/2010 @ 16:40:14
par lauprêtre


Salut!Je naime pas beaucoup to blog ...

21/03/2010 @ 12:56:53
par Clemence


Selon mon expérience avec de nombreuses ...

19/03/2010 @ 03:42:49
par club penguin


Calendrier

Août 2016
LunMarMerJeuVenSamDim
 << <Déc 2017> >>
  12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  

Annonce

Qui est en ligne?

Membre: 0
Visiteur: 1

rss Syndication

Liens

Affichage des articles postés en: Septembre 2016

Sep062016

des médicaments inefficaces, mais extrêmement dangereux partie 1


  • Neuroleptiques et la maladie mentale chronique (recherche citée dans Mad in America).

  • Le "cliquable" Affidavit Whitaker

  • Dr. Grace E. Jackson Affidavit

  • Un guide pour l' utilisation minimale des neuroleptiques: Pourquoi et comment , par Volkmar Aderhold, MD, et Peter Stastny, MD, Juin à 2015.

  • Traitement des jeunes Avec antipsychotiques médicaments aux États-Unis, par Mark Olfson, Marissa King, et Michael Schoenbaum, JAMA psychiatrie, Juillet 1 2015.

  • Est -ce que le traitement de la schizophrénie avec des médicaments antipsychotiques éliminer ou de réduire la psychose? Une étude de 20 ans multi-suivi , par M. Harrow, TH Jobe et RN Faull, Psychological Medicine, 2014.

  • Antipsychotiques et rétrécissement du cerveau: une mise à jour , par Joanna Moncrief, MD, le 19 Juin, 2013, Psychologie gratuite.

  • Adjuvante Atypique traitement antipsychotique pour le trouble dépressif majeur: une méta-analyse de la dépression, la qualité de vie, et les résultats de sécurité
    , par Glen I. Spielmans, Margit I. Berman, Eftihia Linardatos, Nicholas
    Z. Rosenlicht, Angela Perry, Alexander C. Tsai , PLOS Medicine, Vol 10,
    Issue 3 (2013)

  • Risque de mortalité (y compris soudaine mort cardiaque) et des événements
    cardiovasculaires majeurs dans Atypique et utilisateurs
    antipsychotiques typiques: une étude de la General Practice Research
    Database , par Tarita Murray-Thomas, Meghan E. Jones, Deven Patel,
    Elizabeth Brunner, Chetan C. Shatapathy , Stephen Motsko et Tjeerd P.
    Van Staa1, cardiovasculaire psychiatrie et de neurologie (2013, article
    ID 247486)


  • Antipsychotiques et le rétrécissement du cerveau: une mise à jour , par Joanna Moncrieff, MD (2013).

  • Adjuvante Atypique traitement antipsychotique pour le trouble dépressif majeur: une méta-analyse de la dépression, la qualité de vie, et les résultats de sécurité
    , par Glen I. Spielmans, Margit I. Berman, Eftihia Linardatos, Nicholas
    Z. Rosenlicht, Angela Perry et Alexander C. Tsai, PLOS Medicine, Vol.
    10: 3, e1001403 (Mars, 2013).

  • Neuroleptiques et la violence , par Catherine Clarke SRN, SCM, MSSCH, MBChA. et Jan Evans MCSP. Grad Dip Phys. (2012)

  • Moteur d'effets secondaires extrapyramidaux de la deuxième génération de médicaments antipsychotiques firstand , par Michael J. Peluso, Shon W. Lewis, Thomas RE Barnes et Peter B. Jones, British Journal of Psychiatry, 200, 387-392 (2012).

  • Risperdal et rétrécissement du cerveau: Un avertissement pour les familles d' enfants autistes , par William J. Walsh, Ph.D, Science Digest autisme, Décembre 2012.

  • Antipsychotiques pendant la grossesse: relation avec les effets métaboliques du fœtus et de la mère , par Robert Bode'n, MD, PhD; Maria Lundgren, MD, PhD; Lena Brandt, BSc; Johan Reutfors, MD, PhD; Helle Kieler, MD, PhD, Arche Gen Psychiatry 2012; 69: 715-721.

  • Mortalité après la sortie de l' hôpital pour les personnes atteintes de schizophrénie ou de trouble bipolaire: étude rétrospective des statistiques de l' épisode de l' hôpital anglais liés, 1999-2006 , Uy Hoang, Robert Stewart, Michael J Goldacre, British Medical Journal, BMJ 2011; 343: d5422 doi: 10.1136 / bmj .d5422 (2012).

  • A propos des Intrinsic Suicidal Effets de neuroleptiques: Vers briser le tabou et la lutte contre l' insouciance thérapeutique , par Peter Lehmann, International Journal of Psychotherapy, Vol. 16, n ° 1 (2012).

  • Antipsychotiques de deuxième génération et les effets indésirables cardiométaboliques chez les enfants et les adolescents , Bulletin canadien des effets indésirables, Vol 22; Iss. 1, Janvier de 2012.

  • Neuroleptiques et la violence , par Catherine Clarke SRN, SCM, MSSCH, MBChA. et Jan Evans MCSP. Grad Dip Phys. (2012)


  • Editorial: La montée et la chute des antipsychotiques atypiques , par Tim Kendall, The British Journal of Psychiatry, 199: 266-268 (2011)

  • Traitement
    adjuvant rispéridone pour symptômes Antidépresseur-résistants
    chroniques Service militaire liés SSPT Un essai randomisé , par John H. Krystal, MD;
    Robert A. Rosenheck, MD; Joyce A. Cramer, BS; Jennifer C. Vessicchio, MSW; Karen M. Jones, MS; Julia E. Vertrees, PharmD; Rebecca A. Horney, BA; Grant D. Huang, MPH, PhD; et Christopher Stock, PharmD, Journal of the American Medical Association, 306 (5): 493-502 (2011).

  • Questionable antipsychotique Prescribing Remains commune, en dépit des risques graves , Bridget M. Kuehn, Journal of the American Medical Association, vol. 303, n ° 16 1582-1584 (2010)

  • Ne médicaments antipsychotiques réduisent ou augmentent la mortalité dans la schizophrénie? Une évaluation critique de l'étude FIN-11 , par Marc De Hert Christoph U. Correll, et Dan Cohen, Schizophrenia Research 117 (2010) 68-74.

  • Médicaments antipsychotiques Utilisation chez les enfants et les adolescents Medicaid: Rapport et guide de ressources à partir d' une étude de 16 États, du Réseau d' apprentissage Medicaid administration et le Centre Rutgers pour l' éducation et la recherche sur la santé mentale Therapeutics (CERTs) de Juin 2010.

  • Pharmacothérapie et le risque de pneumonie communautaire , par Jen-Tzer Gau, Utkarsh Acharya, Salman Khan, Victor Heh, Lona Mody et Tzu-Cheg Kao, MBC Gériatrie 10:45 (2010)

  • Lettre à l' éditeur d'Adam B. Lwein, Phd, Eric A. Storch, Ph.D., et Henry D. Storch, MD, re:. Risques de antipsychotiques médicaments chez les enfants et les adolescents , Journal of the American Medical Association, Vol. 303, n ° 8: 729 (2010)


  • Incidence de la dyskinésie tardive Avec Atypique Versus classiques antipsychotiques Médicaments: Une étude de cohorte prospective , par Scott W. Woods, MD; Hal Morgenstern, PhD; John R. Saksa, PsyD; Barbara C. Walsh, PhD; Michelle C. Sullivan, RN; Roy Money, MS; Keith A. Hawkins, PsyD; RaIitza V. Gueorguieva, PhD; et William M. Glazer, MD, Journal of Clinical Psychiatry

  • Élargi Utilisation des antipsychotiques atypiques: la sécurité, l' efficacité et les défis politiques , par Stephen Crystal Mark Olfson, Cecilia Huang, Harold Pincus et Tobias Gerhard, Health Affairs, vol. 28, No.5: W770-w781 (2009).

  • Effet du traitement sur ​​le gain de poids et des anomalies métaboliques chez les patients présentant un premier épisode psychotique , par Swapna Verma, Alvin Liew, Mythily Subramaniam, Lye Yin Poon, en Australie et en Nouvelle - Zélande Journal of Psychiatry, 43, 812-817 (2009).

  • Le risque cardiométabolique de la deuxième génération d' antipsychotiques Médicaments Pendant Première utilisation chez les enfants et les adolescents , par Christoph U. Correll, MD; Peter Manu, MD; Vladimir Olshanskiy, MD; Barbara Napolitano, MA; John M. Kane, MD; Anil K. Malhotra, MD, Journal of the American Medical Association, 2009; 302 (16): 1765 à 1773.

  • Deuxième génération par rapport de première génération antipsychotiques pour la schizophrénie: une méta-analyse , par Stefan Leucht, Caroline Corves, Dieter Arbter, Rolf R Enge, Chunbo Li, John M Davis, The Lancet, le 3 Janvier 2009, Vol 373: 31 -41.

    • Le Spurious Advance de la thérapie médicamenteuse antipsychotiques , par Peter Tyrer, Tim Kendall, The Lancet, le 3 Janvier 2009, Vol 373, 4-5.



  • Antipsychotiques atypiques et le risque de mort subite cardiaque (avec supplément)
    , par la mort de Wayne A. Ray, Ph.D., Cecilia P. Chung, MD, MPH,
    Katherine T. Murray, MD, Kathi Hall, BS, et C . Michael Stein, MB,
    Ch.B., New England Journal of Medicine, 3603: 225-235 (2009)

  • L'utilisation de médicaments antipsychotiques pour les personnes atteintes de démence: Temps d'action , Rapport pour le ( en anglais) Le ministre d'État pour les services de soins, par le Professeur Sube Banerjee.


  • Effets antipsychotiques sur environ le risque de maladie coronarienne de 10 ans dans l'étude CATIE de la schizophrénie
    , par Gail L. Daumit, Donald C. Goff, Jonathan M. Meyer, Vicki G.
    Davis, Henry A. Nasrallah, Joseph P. McEvoy, Robert Rosenheck , Sonia M.
    Davis, John K. Hsiao, T. Scott Stroup, et Jeffrey A. Liebelman, Schizophrenia Research, 105 (2008) 175-187.

  • L' administration chronique d'anti antipsychotiques empêchent la récupération comportementale après une lésion cérébrale traumatique expérimentale , par Anthony E. Kline, Ann N. Hoffman, Jeffrey P. Cheng, Ross D. Zafonte et Jaime L. Massucci, Neuroscience Letters, 448 (2008) 263- 267.

  • Le diabète et la schizophrénie - effet de la maladie ou de la drogue? Les résultats d'une, randomisée en double aveugle, contrôlée étude prospective dans le premier épisode de schizophrénie , par S Saddicha, N Manjunathaa, S. Ameen, S. akhtar, Acta Psychiatry Scandinavie, 2008: 117: 342-347.

  • L' administration chronique d'anti antipsychotiques empêchent la récupération comportementale après une lésion cérébrale traumatique expérimentale , par Anthony E. Kline, Ann N. Hoffman, Jeffrey P. Cheng, Ross D. Zafonte et Jaime L. Massucci, Neuroscience Letters, 448 (2008) 263- 267.

  • Double-Aveugle Comparaison de première et de deuxième génération antipsychotiques en début précoce de la Admin · 328 vues · Laisser un commentaire
Sep062016

des médicaments inefficaces, mais extrêmement dangereux partie 2

Les antipsychotiques atypiques dans le traitement de la schizophrénie: revue systématique et méta-analyse de régression
par Geddes J, Freemantle N, P Harrison, Bebbington P., BMJ (British
Medical Journal) 2000 2 décembre; 321 (7273): 1371-6 Après une
systématique et une analyse statistique rigoureuse, il a été constaté
que «il n'y a pas de preuve claire que les antipsychotiques atypiques
sont plus efficaces ou sont mieux tolérés que les antipsychotiques
classiques."



  • Neuroleptiques Joyeux anniversaire! 50 années plus tard: la folie du doute , par Emmanuel Stip, European Psychiatry 2002; 17: 1-5.
    Dans cet article, le Dr Stip pose les questions suivantes: «Après 50
    années de médicaments neuroleptiques, nous sommes en mesure de répondre
    aux questions simples suivantes:? Sont-neuroleptiques efficaces dans le
    traitement de la schizophrénie est-il une différence entre les
    neuroleptiques atypiques et classiques Comment faire le efficacité et
    l'innocuité des nouveaux médicaments antipsychotiques comparer avec
    celle de la clozapine? "

    Il y a beaucoup de commentaires intéressants Dr Stip fait de l'absence
    de réponses à ces questions et d'autres questions, mais peut-être le
    plus intéressant est: «A ce moment, la responsabilité et l'honnêteté
    suggère que nous acceptons qu'un grand nombre de nos outils
    thérapeutiques doivent encore être prouvés efficaces dans le traitement
    de patients atteints de schizophrénie ».

    Il note également: «Une chose est certaine: si nous voulons la
    psychiatrie de base sur EBM [Evidence Based Medicine], nous courons le
    risque réel de prendre un coup d'oeil de plus près ce qui a longtemps
    été considéré comme fait."


  • Efficacité et coût des olanzapine et halopéridol dans le traitement de la schizophrénie: Un essai contrôlé randomisé , par Robert Rosenheck, MD; Deborah Perlick, PhD; Stephen Bingham, PhD; Wen Liu-Mares, PhD; Joseph Collins, ScD; Stuart Warren, JD, PharmD; Douglas Leslie, PhD; Edward Allan, MD; E. Cabrina Campbell, MD; Stanley Caroff, MD; Juin Corwin, PhD; Lori Davis, MD; Richard Douyon, MD; Lawrence Dunn, MD; Denise Evans, MD; Ede Frecska, MD; John Grabowski, MD; David Graeber, MD; Lawrence Herz, MD; Kong Kwon, MD; William Lawson, MD; Felicitas Mena, MD; Javaid Sheikh, MD; David Smelson, PhD; Valerie Smith-Gamble, MD; pour le ministère des Anciens Combattants Cooperative Groupe d'étude sur le rapport coût-efficacité de l'olanzapine, JAMA. 2003; 290: 2693-2702. Conclusion Olanzapine ne démontre pas d'avantages
    par rapport à l'halopéridol (en combinaison avec prophylactique benztropine) en conformité, les symptômes, les symptômes extrapyramidaux, ou de la qualité de vie globale, et ses avantages dans la réduction de l'akathisie et l'amélioration de la cognition doit être équilibrée avec les problèmes de le gain de poids et de coût plus élevé.

  • Une analyse des essais cliniques Olanzapine - drogues dangereuses, l' efficacité douteuse , un affidavit présenté par Grace E. Jackson dans In re: Myers,
    Anchorage Cour supérieure, 3AN 03-277 P / S, le 3 Mars 2003, dans
    laquelle le Dr Jackson analyse les essais de médicaments soumis à la FDA
    pour l'approbation de l'olanzapine (Zyprexa).
    Dr Jackson avait à sa disposition , la liberté matérielle Loi sur l' écrivain Robert Whitaker obtenu dans la recherche Mad in America: Bad Science, Bad Medicine et Enduring Maltraitance des malades mentaux .

  • Persistance de l' halopéridol dans le tissu cérébral humain,
    Johannes Kornhuber, MD, Andreas Schultz, Jens Wiltfang, MD, Ingolf
    Meineke, Ph.D., Christoph H. Gleiter, MD, Robert Zöchling, MD,
    Karl-Werner Boissl, MD, Friedrich Leblhuber , MD, et Peter Riederer,
    Ph.D., American Journal of Psychiatry, Juin 1999, 156: 6, 885-890.

  • Antipsychotiques et le risque de mort cardiaque subite , par Sabine MJM Straus, MD; Gysele S. Bleumink, MD; Jeanne P. Dielman, PhD; Johan van der Lei, MD, PhD; Geert W. 'Tjong, PhD; J. Herre Kingma, MD, PhD; Miriam CJM Surgenboom, PhD; Bruno HC Stricker, PhD, Archives of Internal Medicine, Vol 164; 1293-1297, le 28 Juin 2004.


  • Brains ou études Flawed brisé? Examen critique du TDAH neuroimagerie de recherche , par Jonathon Leo et David Cohen, The Journal of Mind and Behavior, Hiver 2003, Volume 24, Numéro 1, pp 29-56.
    Cette revue des études sur le TDAH et la neuroimagerie trouve que la
    plupart d'entre eux ne peut exclure que les différences observées sont
    des médicaments causés et les autres "inexplicablement éviter de faire
    des comparaisons directes» qui auraient pu donner des informations sur
    cette question.


    • Une mise à jour sur le TDAH neuroimagerie de recherche , par David Cohen et Jonathan Leo, The Journal of Mind and Behavior, Printemps 2004, Volume 25, numéro 2, Pages 161-166.



  • Incidence de la dyskinésie tardive dans le premier épisode psychotique des patients traités par l' halopéridol à faible dose , par Piet P. Oosthuizen, MB ,; Robin A. Emsley, MD; J. Stephanus Maritz, D.Sc .; Jadri A. Turner, MB ,; et N. Keyter, RN, Journal of Clinical Psychiatry,
    64: 9, 1075-1080, Septembre 2003, a conclu l'incidence de dyskinésie
    tardive était au moins aussi élevé pour de faibles doses d'halopéridol
    (Haldol) que pour des doses standard d'antipsychotiques conventionnels .

  • Neuroleptiques et la maladie mentale chronique .
    Cette page web cite et des liens vers un grand nombre d'études qui
    montrent cumulativement l'utilisation généralisée des neuroleptiques se
    traduit par beaucoup plus de patients chroniques de santé mentale que si
    d'autres stratégies sont également disponibles.
    Fondamentalement, cette page a toutes les études citées par Robert Whitaker dans Mad en Amérique .

  • Association des anticholinergiques Charge Avec Dépréciation d'Attention complexe et de la mémoire dans la schizophrénie , par Michael J. Minzenberg, MD, John H. Poole, Ph.D., Cynthia Benton, MD, Sophia Vinogradov, MD dans le American Journal of Psychiatry 2004; 161: 116-124).
    Cette étude a révélé que les gens médicaments donnés pour la
    schizophrénie ont réduit le fonctionnement de l'attention et de la
    mémoire déclarative, y compris la mémoire auditive et visuelle et
    l'attention complexe.

    Il a conclu que les doses de médicaments psychiatriques au sein de la
    gamme de pratiques de pharmacothérapie de routine peuvent avoir des
    effets cliniquement significatifs sur la mémoire et l'attention
    complexes chez les patients atteints de schizophrénie et ces effets
    peuvent contribuer autant que d'un tiers à deux tiers du déficit de la
    mémoire généralement vu dans les patients atteints de schizophrénie.


  • Do clozapine et rispéridone affecter la compétence sociale et résolution de problèmes?
    Par Alan S. Bellack, Ph.D., Nina R. Schooler, Ph.D., Stephen R. Marder,
    MD, John M. Kane, MD, Clayton H. Brown , Ph.D., Ye Yang, MS dans American Journal of Psychiatry, 2004, 161: 364-367).

    Cette étude a révélé que, malgré des signes d'amélioration clinique
    avec les deux médicaments, il n'y avait pratiquement pas d'effet de
    médicament soit sur la compétence sociale ou la résolution de problèmes.

    Les conclusions de l'étude étaient que ses résultats soulignent le
    caractère circonscrit de l'amélioration symptomatique dans le spectre
    plus large de résultats cliniques et suggèrent que les médicaments de
    nouvelle génération ne peuvent pas être tenus de produire des
    changements importants dans le fonctionnement du rôle social ou de la
    capacité de résolution de problèmes sociaux dans la communauté.

  • L'affaire contre les médicaments antipsychotiques: un record de 50 ans de faire plus de mal que de bien , par Robert Whitaker, Médical Hypothèses, Volume 62, Issue 1, 2004, pages 5-13 est la présentation académique écrite de l'information dans Mad in America: Bad science, Bad Medicine et Enduring Maltraitance des malades mentaux. les travaux de recherche analysés dans ces deux publications peuvent être trouvées à neuroleptiques et la maladie mentale chronique .

  • The
    Emperor Nouveaux médicaments: une analyse des données des médicaments
    antidépresseurs soumis à la Food and Drug Administration des États - Unis,
    par Irving Kirsch, Université du Connecticut, Thomas J. Moore, L'École
    de la santé publique et les services de santé, Alan Scoboria et Sarah S
    Université George Washington . Nicholls, Université du Connecticut, de prévention et de traitement, Volume 5, article 23, le déplacement de 15 Juillet 2002.

  • Death From Rapport de clozapine-Induced Constipation cas et revue de la littérature , par Tomer T. Levin, MBBS, Jonathon Barrett, MBBS, et Alan Medelowitz, MD, en psychosomatique, 43: 1, Janvier-Février 2002

  • La recherche sur le traitement de la toxicomanie de la schizophrénie: Une évaluation et implications critiques pour la formation en travail social par David Cohen, Ph.D., formation en travail social, le volume 38, numéro 2 (printemps 2002).
    Cet article analyse les défauts et les préjugés imprégnant les
    recherches publiées sur neuroleptiques systématiques, y compris les
    "atypicals," de conclure: «Ces défauts soulèvent de sérieux doutes sur
    les justifications scientifiques de l'utilisation généralisée des
    neuroleptiques."

    Cet article a été mis à la disposition en tant que service public par
    le Conseil de l'enseignement du travail social, éditeur du Journal of
    Social Work Education ".

  • Les neuroleptiques et de la mortalité dans la schizophrénie: analyse prospective des décès dans une cohorte française de patients schizophrènes
    , par Christine Montout, Françoise Casadebaig, Rajaa Lagnaoui, Hélène
    Verdoux, Alain Philippe, Bernard Begaud, et Nicholas Moore, Schizophrenia Research 57 (2002) / 47- 156.

  • Antipsychotiques et le risque de mort cardiaque subite , Wayne A Ray, PhD; Sarah Meredith, MBBS, M.Sc. ,; Parushottam B. Thapa, MBBS, MPH; Keith G. Meador, MD, MPH; Kathi Hall, BS; Katerine T. Murray ,, MD., Archives of General Psychiatry, vol. 58; 1161-1167 (2002).

  • Contenu et qualité de 2000 essais contrôlés dans la schizophrénie plus de 50 ans , Ben Thornley, Clive Adam, BMJ (British Medical Journal), Vol. 317, Octobre 1998.

  • Les volumes d'IRM sous - corticales chez les patients neuroleptiques Naive et traités avec la schizophrénie
    , par Raquel E. Gur, MD, Ph.D., Veda Maany, BA, P. David Mozley, MD,
    Charlie Swanson, MD, Warren Bilker, Ph.D. et Ruben C. Gur, Ph.D, Am J Psychiatry 155: 12, Décembre 1998

  • Les effets neuropathologiques de médicaments antipsychotiques , par Paul J. Harrison, Schizophrenna Research, 40 1999 87-99, examine les études montrant les dommages au cerveau causés par les neuroleptiques.

  • Suivi magnétique Étude d'imagerie par résonance de la schizophrénie: Relation de neuroanatomiques Changements à clinique et mesures neurocomportementales , par Raquel E. Gur, MD, PhD; Patricia Cowell, PhD; Bruce Il Turetsky, MD; Fiona Gallacher, MS; Tyrone Cannon, PhD; Warren Bilker, PhD; Ruben C. Gur, PhD, Archives of General Psychiatry, 1998, Vol 55, 145-152.

  • Striatale élargissement chez les rats traités chroniquement avec des neuroleptiques , par Miranda H. Chakos, Osamu Shirakawa, Jeffrey Liebermaii, Heidi Lee, Robert Bilder, et Carol A. Tamminga, Biological Psychiatry,
    1998: 44: 675- 684. Cette étude a été conçue pour trouver si
    l'élargissement du striatum trouvé dans beaucoup de patients
    diagnostiqués avec la schizophrénie a été causée par la «maladie
    mentale» ou par les médicaments.
    Les médicaments ont causé l'élargissement dans les rats, ce qui indique fortement la même chose est vraie pour les personnes.

  • Une critique de l'utilisation des neuroleptiques drogues par David Cohen, Ph.D., à partir de Placebo à Panacea, édité par Seymour Fisher et Roger Greenburg, John Wiley and Sons, 1997 (fichier de 3,5 mb).
    Ceci est un aperçu complet de ce que la recherche montre vraiment sur
    l'utilisation de neuroleptiques, y compris le mythe que les "atypicals"
    les plus récents sont mieux.

  • Risque clinique Après Abrupt et Gradual Retrait
    , par Adele C. Viguera, MD, Ross J. Baldessarini, MD, James D. Hegarty,
    MD, MPH, Daniel P. van Kammen, MD, PhD, Maricio Tohen, MD, DrPH, Archives de General Psychiatry, 1997, 54: 49-55,
      quantifiée combien l'arrêt brutal de l'utilisation des neuroleptiques à long terme a augmenté les taux de rechute. Cette étude a conclu que le risque de rechute était relativement élevé dans les six mois;
    la plupart des patients qui sont restés stables pendant 6 mois ont
    continué à le faire pendant de longues périodes sans médicaments;

    et le risque de rechute était plus faible lorsque le retrait du
    médicament a été progressivement abandonnée par rapport à l'arrêt
    brusque.

  • Est - ce que les médicaments neuroleptiques hâtent le déclin cognitif dans la démence? Etude prospective avec nécropsie suivi , par Rupert McShane, Janet Keene, Kathy Gedling, Christopher Fairburn, Robin Jacoby, Tony Hope, BMJ 1997; 314: 266 (25 Janvier).


  • Syndrome malin des neuroleptiques rispéridone-Induced , Iman Bajjoka, PharmD, Tushar Patel, MD, Tami O'Sullivan, PharmD, Annals of Emergency Medicine, 30: 5 (1997).

  • Troubles cognitifs dans la schizophrénie chronique suivis prospectivement Plus de 10 ans et sa relation longitudinale à l'émergence de la dyskinésie tardive, par John L. Waddington et Hanafy A. Youssef, Psychological Medicine, 1996; 26, 681-688.

  • Clozapine, symptômes négatifs, et effets secondaires extrapyramidaux
    , par John M. Kane, MD, Allan Z. Safferman, MD, Simcha Pollack, Ph.D.,
    Celeste Johns, MD, Sally Szymanski, DO, Michael Kronig, MD, et Jeffrey
    A. Lieberman, MD, Journal of Clinical Psychiatry 1994;
    55 (9, Suppl B]: 74-77,
    a constaté que la persistance de la drogue parkinsonisme induit peut
    confondre l'évaluation des effets des médicaments thérapeutiques sur les
    symptômes négatifs.

  • FDA lettre d'approbation de Robert Temple de Janssen Research Foundation
    , en date du 21 Décembre 1993, dans laquelle la FDA indique qu'il
    examinerait toute présentation des données par Janssen qui Risperdal®
    est supérieure à Haldol ou tout autre neuroleptique en matière de
    sécurité ou de l' efficacité fausse, trompeuse ou manque juste
    équilibre.

  • Etude des changements neuropathologiques dans teh striatum Après 4, 8 et 12 mois de traitement avec fluphénazine chez les rats , par Dilip V. Jeste, James B. Lohr, et Michael Manley, Psychopharmacology, 1992; 106, 154-160.

  • Rémission soutenue dans Drug-Free Schizophrenic patients , de Wayne S. Fenton, MD, et Thomas H. McGlashan, MD, American Journal of Psychiatry, 144: 1306 à 1309 (1987)

  • Dyskinésie tardive: Les obstacles à la reconnaissance professionnelle d'une maladie iatrogène , par Phil Brown et Steven C. Funk, Journal de la santé et le comportement social, vol. 27, no 2 (juin 1986), pp. 116-132

  • Les effets de l' halopéridol sur Patterns synaptiques dans le striatum Rat , par Francine M. Benes, Peter A. Paskevich, Jessica Davidson et Valerie B. Domesick, Brain Research, 329 (1985) 265-274


  • Dyskinésie tardive et déficience cognitive , par James B. Wade, Michael Alan Taylor, Arlene Kasprisin, Samuel Rosenberg, et Denise Fiducia, Biological Psychiatry, 1987; 22: 393-395.

  • Tardive dyskinésie et la démence , par OO Famuyiwa, D. Eccleston, AA Donaldson et RF Garside, British Journal of Psychiatry, 1979; 135, 500-504.

  • Preuve de perte de cellules dans le corps strié Après traitement à long terme avec un médicament neuroleptique (Flupenthixol) chez le rat , par Erik B. Nielsen et Melvin Lyon, Psychopharmacology, 1978; 59, 85-89.

  • Drogues antischizophréniques: Traitement chronique Soulève Dopamine Receptor Binding dans le cerveau, par David R. Burt, Ian Creese, et Salomon H Snyder, Science, Vol 196: 326-328 (1977).

  • Cerveau neurotransmetteur Receptors Après de longue durée halopéridol: Dopamine, acétylcholine, Serotonin, a-noradrénergique et naloxone Receptors , par P. Mauer et P. Seepan, Sciences de la vie, 1977; Vol. 21, pp. 1751-1758 (1986).

  • L'importance des lésions cérébrales chez dyskinésie orale persistante , par H. Edwards, British Journal of Psychiatry, 1970; 116, 271-75.

  • Le traitement de la dyskinésie persistante Oral Phenothiazine induite, par Peter A. Roxburgh, British Journal of Psychiatry, 1970; 116, 277-80


Le défaut de Medicate Ne pas nuire aux patients



  • Est psychose actif neurotoxique? Par TH McGlashan, Schizophrenia Bulletin, vol. 32 no. 4 pp. 609-613, 2006

  • Psychosis initiale non traitée: Relation à Déficits cognitifs et la morphologie du cerveau dans un premier épisode de schizophrénie , par Ho, Alicata, Ward, Moser, O'Leary, Arndt et Andreasen, American Journal of Psychiatry 2003; 160: 142-148.
    "Les résultats de cette études suggèrent que les initiatives à grande
    échelle visant à prévenir les lésions neurales par une intervention
    précoce dans la phase de psychose prépsychotique ou au début peuvent
    être basées sur des hypothèses erronées que la neurotoxicité ou la
    détérioration cognitive peuvent être évités.

  • Admin · 347 vues · Laisser un commentaire
Sep062016

Informations sur les neuroleptiques atypiques et traditionnelles, également connu sous le nom « antipsychotiques ».



Folder
Lésions cérébrales causées par des médicaments psychotropes neuroleptiques


Au
cours des deux dernières décennies, d’innombrables études médicales ont
montré que l’utilisation des médicaments psychotropes neuroleptiques
(également connu sous le nom d’antipsychotiques) est liée à des
modifications structurelles du cerveau, surtout lors de la prise des
doses élevées pendant une longue période.
Ces changements de cerveau peuvent inclure le retrait réel des pièces niveau supérieurs du cerveau. Le rétrécissement peut être vu dans les scanners du cerveau et études d’autopsie. En
réponse aux défenseurs de l’industrie qui prétendent que ce retrait est
de la « maladie mentale », des études montrent neuroleptiques
conduisent à des changements similaires de cerveau chez les animaux.
Tandis que le côté médical de grandes bibliothèques a cette information, les médias publics de la bibliothèque ne le fait pas. En
d’autres termes, le public, les patients et leurs familles ne sont pas
informés sur ce que la médecine connaît depuis longtemps.



Folder
Débat, commencé par Chuck Areford sur les antipsychotiques psychiatriques


Travailleur
en santé mentale depuis longtemps a commencé un débat quand son
commentaire commentaires critiquant les neuroleptiques
psychiatriques--également connu sous le nom de neuroleptiques--a été
publiée dans le journal principal de The Register-garde le 16 mars 2008.
Vous pouvez lire l’arrière et avant, il a commencé ici.



Article
Quétiapine (Seroquel) Addiction ?


Quétiapine (Seroquel) n’est pas une substance contrôlée et ne constitue pas une dépendance par le système médical. Pourtant,
il y a plusieurs rapports signalant des abus chez les détenus dans les
prisons de ce médicament neuroleptique psychiatrique.



Article
Fille prétend que Seroquel a causé la mort du père


La
succession de LaRue Simms a déposé une poursuite de la mort injustifiée
contre trois maisons de soins infirmiers les réclamant un médicament,
Qu'on lui a donné (Seroquel) ont contribué à sa mort.



Page
Résumé : Étude montre plus forte reprise hors neuroleptiques


Il s’agit d’un résumé d’un article publié dans le numéro de mai 2007 du Journal de nerveux et maladie mentale. 5:406-414.


Article
Abilify et autres nouveaux médicaments peuvent provoquer une augmentation de la violence


Abilify et autres nouveaux médicaments peuvent entraîner une violence accrue. Un
journaliste d’investigation de Tacoma Washington pose des questions
intelligentes sur akathisie et augmentation de la violence à l’hôpital
d’État occidental à Washington.
« Il n'a pas été
suffisamment étudiée » à n’importe quel hôpital psychiatrique, a déclaré
le Dr Stefan Kruszewski, un expert sur les effets psychoactifs med.
« La
plupart des études réalisées sur la violence (psychiatrique) assument
la violence est secondaire par rapport à la maladie ou les environs, ou
en raison du manque de personnel, d’argent ou les structures sociales. »



Article
Médicaments d’offrir aucun avantage dans la lutte contre l’agression, une étude révèle une


Le
New York Times se brise les nouvelles au sujet d’une étude qui a montré
que les neuroleptiques--également connu sous le nom des
antipsychotiques--freiner pas nécessairement l’agression chez les
personnes ayant une déficience cognitive et peuvent augmenter en fait en
réalité de l’agression.



Image
Voici des photos de neuroleptiques (antipsychotiques) pilules plus hypo.


Vous
pouvez facilement trouver des images plus grandes et de meilleure
qualité des neuroleptiques (antipsychotiques) pilules sur Internet en
utilisant le moteur de recherche Google image et brancher divers noms
neuroleptiques Abilify, Haldol, Prolixin, Risperdal, Zyprexa, etc..



Page
Un membre de MindFreedom partage une histoire brève sur Zyprexa


Un MindFreedom fourni cette histoire anonyme sur l’utilisation du Zyprexa neuroleptique.


Folder
Musculaires permanentes d’antipsychotiques : dyskinésie et une dystonie Tardive


Il
est connu depuis les années 1950 que la famille de médicaments
psychiatriques appelés antipsychotiques--également connu sous le nom de
neuroleptiques--peut conduire à des mouvements musculaires involontaires
qui peuvent souvent être permanentes.
Parmi ceux-ci figurent le « TD, » qui se tient pour la dyskinésie et une dystonie Tardive. Depuis
les années 1990, l’industrie psychiatrique a rassuré la population que
les nouveaux neuroleptiques provoquent beaucoup moins TD.
Cependant,
maintenant que les données sont en, plus récentes études médicales
montrent que le taux pour TD causée par les nouveaux antipsychotiques
« ressemble plus » à la vitesse par les antipsychotiques plus anciens
que le le domaine médical généralement admis.
Cela
signifie que l’industrie de la santé mentale a faussement rassuré les
millions de personnes depuis les années 1990 que leur risque de TD est
inférieur à la réalité.
TD varient de douces mouvements convulsifs, à défigurer extrêmement spasmes.



Folder
Prescription excessive de médicaments psychiatriques « antipsychotiques » aux personnes âgées


Personnes
âgées sont parmi les nombreux groupes ciblés pour un très haut niveau
de droguer trop par les neuroleptiques psychiatriques, qui sont aussi
appelés antipsychotiques.



Article
Droguer les personnes vulnérables : les antipsychotiques atypiques chez les enfants et les personnes âgées


Time
Magazine examine l’utilisation des neuroleptiques médicaments utilisés
en psychiatrie, plus communément appelés « antipsychotiques », sur les
enfants et les personnes âgées.