Derniers commentaires

J'ai été hospitalisé 1 an et ...

29/04/2010 @ 20:07:48
par garcia


J'ai signé la pétition, et mes ...

06/04/2010 @ 23:13:40
par anonyme


je suis très concernée par ...

22/03/2010 @ 16:40:14
par lauprêtre


Salut!Je naime pas beaucoup to blog ...

21/03/2010 @ 12:56:53
par Clemence


Selon mon expérience avec de nombreuses ...

19/03/2010 @ 03:42:49
par club penguin


Calendrier

Octobre 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
 << < > >>
      1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031     

Annonce

Qui est en ligne?

Membre: 0
Visiteur: 1

rss Syndication

Liens

Jul202015

04:18:41

Les Neuroleptiques « cachés »

neuroleptiques cachés

"Faut arreter de parler de neuroleptique caché. Je vous assure qu'en general quand on prescrit on connait la classe pharmaceutique. Qu'on les caché a vous ca change quoi? Vous n'êtes pas pharmacien ni médecin donc vous n'avez pas les capacités de comprendre ce mot." doctissimo



Les Neuroleptiques « cachés »

  • Antalgique :
    ·---- Le tiapride commercialisé sous le nom de Tiapridal ®: puissant antalgique
  • Antinauséeux :
    ---- Le métoclopramide trouvée dans le Primperan ®, Anausin ®, Cephalgan ®, Chlorhydrate De Metoclopramide ® Renaudin (sol inj), Metoclopramide Merck ®, Migpriv ®, Prokinyl ® LP
    · ---- La métopimazine/ Vogalene ®
  • Somnifères:
    ---- L’acépromazine+Acéprometazine :Noctran ®
    ---- · L’acépromazine : Mépronizine ®
  • Traitement non hormonal des bouffées de chaleur :
    ---- le véralipride : Agréal ®
  • Problèmes neuropsychiatriques :
    ---- le sulpiride : Dogmatil ®
    ---- La Cinnarizine Sureptil ®, déficit cognitif et neurosensoriel du sujet âgé
  • Inhibiteurs calciques :
    ---- la flunarizine : Sibélium ®, antivertigineux antimigraineux
    ---- Le Diltiazem : Tildiem ®, antihypertenseur
  • Anti-vertigineux
    ---- L’ Acétylleucine :Tanganil ®


Parmis les phénothiazines nous trouvons aussi : les antihistaminiques




PRINCIPAUX ANTIPSYCHOTIQUES



On les divises en plusieurs groupes chimiques :

Horreur !- Les phénothiazines avec essentiellement la chlorpromazine (Largactil®).

Horreur !- Les butyrophénones. Avec l'halopéridol (Haldol®).

Horreur !- Les benzamides , avec le sulpiride (Dogmatil®).

Horreur !- Les thioxanthènes (Fluanxol®).

Horreur !- Et enfin, les formules chimiques diverses des nouveaux antipsychotiques «atypiques» (Risperdal®, Zyprexa®).






Les phénothiazines :
donormyl, theralène, mepronizine,phenergan, nozinan, tercian, noctran...
Note du blog : L'atarax bien que n'étant pas une phenothiazine agit comme et en a les mêmes inconvenients.




À partir du noyau de phénothiazine, c'est toute une série d'antihistaminiques (antiallergiques) qui ont été mis au point, comme le Phénergan, l'Antergan, etc. Ces produits présentent un effet secondaire sédatif.




2-3-Phenothiazines :

Antihistaminiques (neuroleptiques cachés)



neuroleptiques (
Théralène®)


Les antihistaminiques qui sont conservés dans cette famille sont :

-la
doxylamine (DONORMYL®) utilisée dans les insomnies transitoires de l’adulte-le mépromabate en association avec l’acépromazine (MEPRONIZINE®). L’acépromazine

est une phénothiazine. Elle sera donc étudiée avec ce chapitre dans les composés

neuroleptiques de cette famille.

-le
chlorazépate (benzodiazépine vue dans le chapitre correspondant) en association avec l’acépromazine et l’acéprométazine (ces deux produits sont des phénothiazines qui seront

vus avec les phénothiazines) (NOCTRAN®)

-la miaprazine qui est ne phénothiazine (NOPRON®) utilisée dans les insomnies de l’enfant -la prométhazine dans le PHENERGAN® qui est une phénothiazine

-et l’alimémazine (THERALENE®) qui est encore une phénothiazine.





Rappel historique

La première molécule neuroleptique, la chlorpromazine (LARGACTIL®), découverte dans les années 1950, l'a été à partir d'un anti-histaminique : la prométhazine (PHENERGAN®), alors réputé bon calmant.
La chlorpromazine devient ainsi le premier représentant de la classe des phénothiazines.

Le mécanisme d'action de cette molécule est alors inconnu et c'est à partir de l'observation de ses effets secondaires neurologiques et par analogie avec la maladie de PARKINSON que les cliniciens émettront, à la fin des années 50, l'hypothèse d'une action inhibitrice des neuroleptiques sur les récepteurs de la dopamine.

A partir des années 1970, on distingue deux sous-types de récepteurs dopaminergiques présentant des structures biochimiques et des profils pharmacologiques différents, ces sous-types correspondant à la médiation de fonctions neurologiques distinctes cf. tableau 1. Les sous-types de récepteurs D1 et D2 sont couplés à des protéines G et des effecteurs spécifiques.





La phénothiazine, à partir de laquelle les phénothiazines médicaments sont dérivés est en fait un insecticide utilisé pour traiter les parasites du bétail - déstiné à tuer les poux et les puces ou donnés oralement à tuer les vers intestinaux - dans la première moitié du 20e siècle.
Regardez dans tout bon dictionnaire tels que Merriam-Websters.
Un groupe de psychiatres français a fait observer que les travailleurs agricoles exposés à des phénothiazines avaient souvent de l'inquiétude, de l'angoisse et la folie maintenant connu sous le nom de Akatysie, tandis qu'un petit pourcentage d'entre eux ont développé un "pseudo-Parkinsonism," ils devenaient des zombies que les médecins français espère reproduire afin de "pacifier les détenus de l'asile."
L'objectif initial pour le développement de ces médicaments était d'isoler les parties de la molécule phénothiazine qui transformait les personnes en "zombies" faciles à manipuler .
Ce n'est que plus tard que la notion de "traitement" de la maladie mentale avec ces poisons va se développer.
Thorazine, Haldol et d'autres phénothiazines drogues ont détruit la vie de millions de personnes innocentes.

Plus tard il a été également constaté que les phénothiazines interferraient avec la dopamine dans le cerveau, c'est alors que les psychiatres ont commencé le mythe d'un "déséquilibre de dopamine."
Ainsi, le terme pseudo-scientifiques  "déséquilibre chimique" fut utilisé par tous les  psychiatre qui prescrirent ces dangereuses  produits chimiques toxiques.

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

La phénothiazine est un agent insecticide et anthelminthique synthétisé initialement en 1883 à partir de bleu de méthylène, découvert sept ans plus tôt par Paul Ehrlich.




A l'inverse des antidépresseurs qui augmentent l'activité nerveuse, les neuroleptiques la diminuent. Pour cela, les ils bloquent les récepteurs de la dopamine dans le cerveau. La diminution de l'activité de la dopamine a ainsi des effets anti-hallucinatoires, sédatifs et apaisants.



un autre insecticide :

Les carbamates les plus fréquements prescrits en France : Atrium, Equanil, Meprobamate, Mépronizine.


L'intoxication aux organophosphorés et carbamates (antiparasitaires)

Les organophosphorés et les carbamates sont des antiparasitaires très utilisés, ils entrent notamment dans la composition de certains antipuces...

Admin · 1277 vues · Laisser un commentaire

Lien permanent vers l'article complet

http://neuroleptique.sosblog.fr/victimes-b1/Les-Neuroleptiques-caches-b1-p92.htm

Commentaires

Cet article n'a pas de Commentaire pour le moment...


Laisser un commentaire

Statut des nouveaux commentaires: Publié





Votre URL sera affichée.


Veuillez entrer le code contenu dans les images


Texte du commentaire

Options
   (Sauver le nom, l'email et l'url dans des cookies.)