Derniers commentaires

J'ai été hospitalisé 1 an et ...

29/04/2010 @ 20:07:48
par garcia


J'ai signé la pétition, et mes ...

06/04/2010 @ 23:13:40
par anonyme


je suis très concernée par ...

22/03/2010 @ 16:40:14
par lauprêtre


Salut!Je naime pas beaucoup to blog ...

21/03/2010 @ 12:56:53
par Clemence


Selon mon expérience avec de nombreuses ...

19/03/2010 @ 03:42:49
par club penguin


Calendrier

Juillet 2015
LunMarMerJeuVenSamDim
 << <Jul 2018> >>
  12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  

Annonce

Qui est en ligne?

Membre: 0
Visiteurs: 2

rss Syndication

Liens

Affichage des articles postés le: 21/07/2015

Jul212015

pétition agréal : les françaises baffouées par le gouvernement, les experts et la justice dans leurs droits d'être reconnues et indemnisées


A l'attention de Mr Xavier Bertrand
IL EST BIEN DIFFICILE D'ÊTRE RECONNUES VICTIMES COMME LE MEDIATOR.

Combien de femmes ont perdu leur emploi,leur qualité de vie ,leur santé en ayant pris AGREAL sur de nombreuses années ,certaines n'ont plus d'ordonnances pour preuve et leur médecin prescripteur refuse de leur donner leur dossier médical

Pourquoi le montant des honoraires pour passer devant un médecin expert judiciaire est passé à 3000 euros ?

Nous demandons à être RECONNUES VICTIMES tout comme pour le médiator et que les femmes qui se battent pour avoir leur dossier médical aient la preuve que agréal leur a bien été prescrit ,qu'elles soient entendues aussi afin de récupérer leur dossier médical comme la loi l'oblige et que celles qui n'ont pas les 3000 euros puissent être reconnues victimes également.

AGREAL -médicament pour les bouffées de chaleur = NEUROLEPTIQUE CACHE

Des femmes empoisonnées à long terme malgré les mises en garde à l’étranger
+ de mille femmes en France ont des effets secondaires graves ,dyskinésie faciale,syndrome parkinson
ien ,dépressions avec pour certaines tentatives de suicide ,nausées,angoisses ,vertiges,douleurs musculaires ,fatigue intense ,brulure dans la bouche ,perte d'équilibre,plus goût à la vie
après plus de 3 ans d'arrêt de ce médicament nous souffrons toujours aucun antidote pour nous
nous avons été mises sous camisole chimique à notre insu.

Certaines ne peuvent fournir d'ordonnance puisque leur médecin ou pharmacien font obstacle
Nous avons déjà envoyé des courrier à madame Bachelot ancien ministre de la santé mais toutes sans réponse.
NOTRE VIE A BASCULE PARCE QUE NOUS FAISIONS CONFIANCE A LA MÉDECINE

Jul212015

Tous Fous ? L'influence de l'industrie pharmaceutique sur la psychiatrie de J.-Claude St-Onge

Tous fous ?
Une personne en deuil souffrirait de « dépression majeure » si elle n’arrive pas à surmonter son chagrin après deux semaines. Une personne très timide serait atteinte de « phobie sociale » et un enfant qui conteste les adultes et les règles, serait taxé de « trouble oppositionnel avec provocation».
Sommes-nous tous devenus fous ?

tous fous ?
En 60 ans, le nombre de troubles mentaux répertoriés dans le DSM, la « bible » des psychiatres, est passé de 60 à plus de 400 alors que la consommation de psychotropes a augmenté de 4 800 % aux États-Unis au cours des 26 dernières années. Or, cette épidémie de « maladies mentales » est très largement fabriquée, nous explique J.-Claude St-Onge dans cet essai sur l’influence démesurée de l’industrie pharmaceutique sur la psychiatrie.
Tous fous ? cible les thèses de la biopsychiatrie, selon lesquelles la détresse psychologique résulterait d’un déséquilibre chimique dans le cerveau, sans égard au contexte social et personnel des patients. L’auteur remet en question la prescription massive d’antidépresseurs et d’antipsychotiques aux effets sous-estimés et souvent dévastateurs : anxiété, pensées suicidaires, diabète, AVC, atrophie du cerveau…
Mais l’exploitation du mal-être est extrêmement lucrative et les compagnies pharmaceutiques sont prêtes à tout pour satisfaire l’appétit insatiable de leurs actionnaires : médicalisation des évènements courants de la vie, essais cliniques biaisés, corruption des médecins, intimidation des chercheurs… Même les amendes salées contre ces agissements ne les font pas reculer.